Verte antalgie




L'eau que j'offre aux souffles verts des plantes qui me consolent
Rentre dans la terre et le sel des larmes y féconde l'insouciance
Elles appellent et tendent vers mes mains leur besoin simple
Je leur donne le mien si confus
Dans la chaleur apaisée du soir
La vitalité des graines sauvages venues se mêler au gingembre doux
Vient me prouver à moi-même 







Mai 2015